Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 18:01

le tor des géants c'est 330 km et 24000 d+. Ca se passe dans le val d'aoste en Italie. Voici mon CR en photo et vidéo !

la vidéo complète est ici : https://www.youtube.com/watch?v=8LX7fSrJSbA

 

Prologue

j'avais bati ce tableau pour me prévision de course (softrun.fr), qui m'avait calculé un temps probable de 120h

j'ai poussé le truc à 110 histoire de...

Gloablement je calcule 15min de pause à chaque ravito et 2h à chaque base de vie.

L'algo de calcul utilise un coef de perte de vitesse, donc en gros je sais qu'au debut les temps sont serrés (il faut aller vite) et sur la fin les temps sont larges (j'ai plus de marge)

 

Merci Mme Irma !

Merci Mme Irma !

Courmayeur - Val Grisenche : 49 km 3850 d+ / 3400 d-

 

dans le sas de départ, l'ambiance est déjà bien chaude, je m'assois pour passer le temps.

2 min plus tard, une grosse patte violette et velue se pose sur moi (m'écrase en fait) !!

c'est un sénateur (chapeau) qui s'est déguisé en yeti ! super costume :o)))

tu as du crever de chaud la dessous ;)

les minutes passent, je me remets debout

5, 4 3 2 1 forza !!!

 

 

la météo est de la partie !

la météo est de la partie !

apres qqes metres de plat, voire de descente (tout arrive), un bisou aux supportrices et bing c'est parti pour une grimpette en sous bois. je prends directement les batons, et suis le rythme, à la queue leu leu, apres qqes metres de plat, voire de descente (tout arrive), un bisou aux supportrices et bing c'est parti pour une grimpette en sous bois. je prends directement les batons, et suis le rythme, à la queue leu leu, apres qqes metres de plat, voire de descente (tout arrive), un bisou aux supportrices et bing c'est parti pour une grimpette en sous bois. je prends directement les batons, et suis le rythme, à la queue leu leu,

apres qqes metres de plat, voire de descente (tout arrive), un bisou aux supportrices et bing c'est parti pour une grimpette en sous bois. je prends directement les batons, et suis le rythme, à la queue leu leu,

le cardio est plus haut que prévu, la vitesse aussi, j'arrive au col en avance (1500 d+ d'un coup ca demarre fort).  petites photos, et une barre et ça repart

le cardio est plus haut que prévu, la vitesse aussi, j'arrive au col en avance (1500 d+ d'un coup ca demarre fort). petites photos, et une barre et ça repart

 bon , s'agit pas de faire le con, je descends tranquille pour ménager les genoux et faire descendre les bpm. bon , s'agit pas de faire le con, je descends tranquille pour ménager les genoux et faire descendre les bpm.

bon , s'agit pas de faire le con, je descends tranquille pour ménager les genoux et faire descendre les bpm.

1e ravito, je ferais bien une pause technique, mais l'endroit n'est pas équipé, ca tient plus de la cabane que du ravito. je fais le plein du camel, dans une mini cohue (tu pars pour 4-5 jours et les gars te bousculent pour 30 sec au ravito, bref....)
un peu plus loin, je profite d'un passage en sousbois pour une pause technique. je repars le coeur (et l'intestin) leger et c'est déja la tuile ! (3h30 de course)

meuh non pas d'inquiétude, c'est le nom du village pour un gros ravito (la tHuile en fait)
L et V sont la avec la banderole, les spectateurs nous applaudissent, merci !!

 

Bcp de monde au ravito, je fais a au plus court (saucisson et camel) et re ressors retrouver les filles. bisous et encouragement puis direction le prochain col  : Alto paso !

en fait c'est simple de résumer la course, y a 13 cols avec chaque fois ~1500d+, on va se lasser :)

(3h pour le refuge deffeyes, 1h45 pour votre serviteur). (3h pour le refuge deffeyes, 1h45 pour votre serviteur).
(3h pour le refuge deffeyes, 1h45 pour votre serviteur). (3h pour le refuge deffeyes, 1h45 pour votre serviteur).

(3h pour le refuge deffeyes, 1h45 pour votre serviteur).

Ascension normale, pas vraiment dans le rythme (trop haut) mais rien d'alarmant.

les paysages sont tres beaux, on passe dans un cirque, c'est vraiment chouette.

On croise également plein de randonneurs, tu m'étonnes, vu le coin !!

sur l’ascension au refuge Deffeyes, 1er abandon : cheville tordue (oui, le chemin n'est pas plat, bcp de cailloux, mefi)

un dernier coup de cul, et boum, face au glacier, wahooo. le refuge est juste derrière. à nouveau un ravito léger et je repars pour la fin du col (je suis parti sur un stratégie d'alimentation à base de barre toutes les 2h, donc pas besoin de s'attarder aux ravitos)

la fin de la montée est également très belle, minérale (j'adore), puis on arrive au col alto paso ("Hauts Pas" pour les moins espagnols d'entre vous)

qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)
qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)
qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)

qqes photos de la partie finale du alto paso (2850m)

la récompense est une superbe vue, wahooo !

je vais me repeter souvent, mais le parcours est superbe !!

je repense à l'utmb... ça n'a juste rien à voir en terme de paysage (et de difficultés...)

Derrière ça descend severe, dans un pierrier... les gens que j'ai dépassés en monté me passent devant. ma stratégie est de faire gaffe pour éviter la blessure (remember GRR 2011), je reste à mon allure prudente. en plus je commence à avoir un coup de mou...

de la bonne vieille caillasse des famillesde la bonne vieille caillasse des famillesde la bonne vieille caillasse des familles

de la bonne vieille caillasse des familles

 

en bas, c'est promoud, j'y arrive relativement fatigué, je m'assois et prends mon temps. ils font des plats chauds (polenta !!) j'en prends 2x, ca va mieux. je me dis qu'une nouriture à base de barres n'est peut etre pas l'idéale sur 5j, je décide donc de m'arreter plus longtemps et de manger plus aux ravitos et de commencer à penser à me ménager? Ce n'est pas demain la veille de l'arrivée...

la mega dalle !!la mega dalle !!

la mega dalle !!

je repars avec le ventre bien rempli, direction le (superbe) col crosatie. la vue est très jolie, ouf car j'ai du temps pour ça: ca bouchonne...

la fin de la montée se passe dans la caillasse, avec des cordes pour certains passages, voire, dans qqes cas des petites parties en escalade lègere (pied/main), c'est tres sympa, mais je sens que les passages à 2500m sont fatiguants: pas le même rythme, bpm elevé, et plus d' effort à fournir.

le col est à nouveau tres beau, je suis en avance, et la moyenne de bpm est encore plus elevée que prévue. mais bon je me sens bien, donc je reste sur ce rythme

chaque col est une victoire, plus que 10 !chaque col est une victoire, plus que 10 !chaque col est une victoire, plus que 10 !
chaque col est une victoire, plus que 10 !chaque col est une victoire, plus que 10 !
chaque col est une victoire, plus que 10 !chaque col est une victoire, plus que 10 !

chaque col est une victoire, plus que 10 !

hop, la descente vers le lac du grand fond avec une vue sur un beau glacier. On passe à coté de la stèle érigée pour le concurrent chinois décédé lors de l'édition 2013.

le gars avec les fleurs sur la tête (finicher 2013) me dépassera juste avant bertone :(le gars avec les fleurs sur la tête (finicher 2013) me dépassera juste avant bertone :(

le gars avec les fleurs sur la tête (finicher 2013) me dépassera juste avant bertone :(

 la descente continue, on passe par un pont, que je prends en photo, histoire d'amortir le prix de la gopro

la descente continue, on passe par un pont, que je prends en photo, histoire d'amortir le prix de la gopro

j’enchaîne par une descente très pentue, je sens que les genoux grincent, je marche un bon moment avant d'attraper une route en bitume qui mène à Pranaval. je déroule tranquillement, ca fait du bien et soulage les articulations. il commence à faire sombre, et oui, la nuit tombe.

retour sur bitume : le choc !

.

Hop, ravito léger à pranaval. je passe un coup de fil à V on se souhaite bonne nuit et j'attaque le tronçon vers la base de vie de valgrisenche

Je fais un bout de chemin avec un gars (Trail verbier, Pyrenées et le marathon des sables), je mets ma fontral et on finit, en discutant, par arriver à Valgrisenche, avec 15 min d'avance.

vue que le timing est calculé avec une perte de vitesse, 15 min d'avance au début, ca fait un rythme bien élevé. ceci étant comme jusque là tout se passe bien (sauf genou) je ne m'alerte pas.

go ravito !

Base de vie Val Grisenche

l'organisation me laisse le choix : d'abord manger puis me changer (des chambres sont mises à dispo avec lit et douches) ou l'inverse.

heu, le cerveau n'est pas pret pour répondre à une question aussi complexe, en plus je n'ai rien écrit sur le pense bête, je suis perdu

bon, apres qqes temps, je décide de manger d'abord

je me suis fait un mélange qui va laisser des traces dans la dietetique sportive:

poudre pepto (proteine) + poudre malto + spiruline + baie de goji !!! yabon les vitamines !!

j'ai préparé un melange tout pres pour chaque base de vie; ah ils me font bien rire avec leur pâte et leur riz, moi j'ai la formule secrète....

bref, je prend mon mélange, je la mets dans le bidon, on rajoute de l'eau, on secoue bien

ça mousse, ça déborde de partout, et .... c'est juste infame. un tres fort gout de vitamine...

je retente une autre gorgée, et, infâme à nouveau avec cette fois une petite envie de vomir...

bizarre, y'a que des bonnes choses dedans, je vais attendre encore un peu pour breveter le truc

dépité, je me dirige vers le self ou je prends une soupe, du riz, et bout de viandes, des yaourths et une banane (je ne déconne pas, les bases de vie sont incroyables)

c génial !!, je balance mon mélange à la poubelle et dans l'évier (et rince plusieurs fois car le gout est tenace)

une fois rassacié, racassié, raçasié, bon vous avez compris l'idée, je pars dans une chambre pour me changer. y'a de la place, lavabo, douche, 5 lits, top ! bravo l'organisation !

coté douche, j'ai mon plan : les lingettes pour bébé ! je démarre sur le visage, ca peluche dans la barbe, bof bof. je tente les jambes, c pas terrible non plus. bon ce plan lingettes n'est pas une succes. la douche ne me tente pas, j'abandonne donc l'idée de rester un mimimum propre.

coté habit, le boxer et le short sont tops je les garde. (pas une irritation ni frottement pour le boxer, et le short est top également) je mets un ts à manche longue, je change de moonrace (j'ai 3 paires de moonrace dans le sac), m'allonge un peu et boum, c'est l'heure

la pause aura duré 1h10, je repars donc avec 2h d 'avance sur le timing

bon appétit

 

 

Val Grisenche - Cognes : 54 km 4160 d+ / 4300 d-

grosse étape, avec 3 cols dont 2 au dessus de 3000 (3000 et 3300). 4100d+ sur 54 km, ca fait un beau ratio....

je démarre pour l'ascension du col fenetre (1000d+) et rapidement je sens que ça coince. pas de jus, cardio bloqué à 70%, j'essaye de relancer mais non, ça ne marche pas. je retente un 75%, je n'arrive pas à garder le rythme

au chalet épée je mange un biscuit, et je commence à avoir la tête qui tourne, c pas bon me dis-je en moi même... je m'allonge sur un banc 5-10 min, je me releve un poils sonné, mange et bois un thè, puis je repars.

les autres gars/filles ont l'air aussi un peu marqué, merde ! il reste 280 km !!

je repars avec le cardio à 70, un gars me dépasse, je me mets derriere pour prendre son rythme et j'arrive péniblement au col, bien fatigué

ah! une descente pour se remettre

oulalaa, c ultra pentue !!! agrippé aux batons j'avance un pied devant l'autre (oui ok, ca a l'air con, mais c'est à prendre au sens littéral, j'avance de 20 cm à chaque pas), je flippe de me casser la gueule!

je fais une pause, j'entends du bruit, c'est des bouquetins !! ils sont là à 5 m ! génial ! j'en avertis les coureurs/ses qui passent à coté de moi, mais chou blanc, tout le monde s'en fout...

allez je repars, la pente est moins raide, je peux dérouler, je prends la roue d un vieux et on arrive tranquillou à rheme . il m'aura fallu 4h, vs 3 estimées, j'en ai bavé (c pas fini, mon garçon...)

je prends bien mon temps: soupe, thé, fromage, jambon

 

ambiance feutrée au ravito

pfff, enfin !
pfff, enfin !

et c'est parti pour le col entrelor (3000m, 1300d+). il est 2h du mat, je suis en tshirt (manche longue)
j'avance à tout petit pas, dans un groupe de 2, dur d'avancer (altitude, fatigue?) mais je maintiens un rythme constant
Derrière on voit le col d'ou on vient, avec une ribambelle de lumiere, tres sympa ! un peu comme une saintélyon en fait, un peu.

hop, un petit passage en escalade et on arrive au col !! pfiouuu

 

on repart à 2, puis seul, je n'arrive pas à suivre le rythme du collegue, je décroche, je finis comme je peux la descente et arrive à eaux rousses. 4h40 depuis rheme vs 3h30.

je m'assois sur un banc mange un bout, les yeux dans le vague. j'avais lu sur le net que bcp de gens abandonnent à ce ravito, je crois comprendre vu les 2 cols qu'on vient de se faire et le troisieme qui attend derriere...

bon, je vois que je ne tiens pas les prévisions, elles sont trop dures, je me suis carbonisé comme un débutant en partant trop fort

je décide de couper l'effort, manifestement le planning est trop dur pour moi, et repars dépité mais conscient (tardivement) de mes erreurs

Allez, go Loson (3300m, 1500d+), c'est l'aube, je démarre tranquillou, je lis mes sms et y réponds (merci !!), je reste à 70%, ça va mieux.

j'arrive au somment vers 10h, 24h de course, 90 km .

la vue est superbe ! miam, il fait super beaui, re miam ! que c'est beau !

je mange une barre, et on repart par une descente technique sur un petit chemin étroit.

 

 

on repart à 2, puis seul, je n'arrive pas à suivre le rythme du collegue, je décroche, je finis comme je peux la descente et arrive à eaux rousses. 4h40 depuis rheme vs 3h30.

je m'assois sur un banc mange un bout, les yeux dans le vague. j'avais lu sur le net que bcp de gens abandonnent à ce ravito, je crois comprendre vu les 2 cols qu'on vient de se faire et le troisieme qui attend derriere...

bon, je vois que je ne tiens pas les prévisions, elles sont trop dures, je me suis carbonisé comme un débutant en partant trop fort

de décide de couper l'effort, et de ne plus chercher à suivre le planning, et repars dépité mais conscient de mes erreurs

Allez, go Loson (3300m, 1500d+), c'est l'aube, je démarre tranquillou, je lis mes sms et y réponds (merci !!), je reste à 70%, ça va mieux

l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !
l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !
l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !

l'ascension est longue, mais trs jolie, avec un final crevant, fait avec de tout petit pas (3300m ca se sent). On finit dans des caillasses et voila! on y est ! pfiou !

c 'est quoi le nom déjà ? on s'en cogne (désolé)

il commence à faire bien chaud, je passe en débardeur et j'arrive au refuge de sella.

je me sens mieux, ouf !
,

la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)
la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)
la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)

la gopro prend de chouettes photos mais le fisheye a tendance à saboter les paysages (effet de cylindre)

au refuge, à nouveau une bonne pause, histoire de me rafraichir, boire et manger

Tous ces muscles sur un même homme !! ça ne te gène pas pour courir ?Tous ces muscles sur un même homme !! ça ne te gène pas pour courir ?

Tous ces muscles sur un même homme !! ça ne te gène pas pour courir ?

Tor des géants 2014 - CR : one step beyond

la descente vers cognes est un beau casse patte, j'ai prevenu v&l de mon retard, elles m'attendent bien sagement à un restaurant !

des bisous et hop on se dirige vers le ravito sous un soleil de plomb (A cognes, ça cogne, hum hum)

arrivé au ravito à 12h30, cette section aura durée 14h15 au lieu de 13h15. j'ai en bavé, mais au final c'est pas si mal

oh que c'est mignon !!(pas bcp de photos officielles, sauf celle la, banco !)

oh que c'est mignon !!(pas bcp de photos officielles, sauf celle la, banco !)

Base de vie : Cognes (100 km, 26h30)

V m'indique qu'il y a des douches, j’hésite, elle insiste, j'y vais (d'autant plus que le plan lingettes n'a pas été couronné de succès).

je remets le meme boxer et le même short (un régal ce combo !)

Quelle bonheur !!! je revis !

je reste sous la flotte 10 minutes, quelle sensation formidable, je n'imaginais pas !

ensuite on mange un bout, je tente de dormir, mais n'y arrive pas (25 min à somnoler)

je me fais soigner un début d'ampoule, on discute encore un coup et je refais mon sac

la douche m'a fait un bien fou! voir V&L m'a remotivé, donnas nous voila !

les sections impaires étant réputées plus facile, je repars le coeur léger

la pause aura duré 3h30 (!! et je n'ai pas dormi)

goldorak, go !

Cognes - Donnas : 47 km, 1900D+/3100d-

ça démarre par la tres jolie ascension du Col Champorcher: c'est la fin de journée cela donne un ton jaune/orange c superbe! il faut revenir pour y faire de la rando.

avec un arrêt au ravito sogno puis la treeeeees longue descente vers donnas.

au barage de X, la nuit tombe, je perds le chemin qqes instants, mais ouf, je le retrouve (quel suspens)

oh, un nouveau col !oh, un nouveau col !oh, un nouveau col !
oh, un nouveau col !oh, un nouveau col !
oh, un nouveau col !oh, un nouveau col !oh, un nouveau col !

oh, un nouveau col !

le brouillard se lève et la nuit tombe sur Champorcherle brouillard se lève et la nuit tombe sur Champorcher

le brouillard se lève et la nuit tombe sur Champorcher

au fur et à mesure de la descente je sens que le sommeil arrive et que je ne tiendrai pas jusque Donnas, je m'arrete donc à pont bosset pour dormir

le ravito n'est pas équipé en lit, je m'installe sur une chaise, puis un transat, puis par terre. A chaque arrivé d'un coureur, ca applaudit de partout, pas facile de roupiller, finalement je repars.

la pause aura duré ~1h15, mais je n'aurais pas dormi.

je ne me souviens plus de tout, mais il me semble que je commence à gagner des places au classement, je suis grisé d'avoir retrouvé la forme, je repars donc à bloc pour rattraper le temps perdu (je pense que la fatigue ne rend pas très malin)

je prends la tête d'un groupe de 3-4 et on continue l'interminable descente. qui monte de temps en temps (??)

Ca y est on est arrivée ! je cavale dans les rues, et croise 2 coureuses: on discute, et en fait non ce n'est pas donnas, c'est "dard", y'a encore un bout à faire....

en effet y'aura encore 30 min, mais bon tout arrive, même le ravito !! ouf !

cette section aura durée 10h20 (malgré la pause d'1h) vs 10h10 !! je reviens dans le rythme si !! j'ai qd même 2h de retard sur la planning. même si je m'étais juré le matin même de plus suivre ce truc, je ne peux pas m'en empécher....

base de vie :Donnas (150 km , 40h)

des douches et de lits sont dispo (comme à chaque base de vie). coté douche y'a pas vraiment de vestiaire pour se poser, je me cale sur une chaise, mais l'envie de me doucher n'est pas la. je me passe un coup de jet sur les jambes, ca ira bien.

je me change (pas le boxer, ni le short, quel bonheur ! ) me débarbouille, puis pars manger

c'est tres tranquille, pas bcp de monde, je prend un bon repas chaud et mon temps. Je profite aussi de la base pour recharger le tel (et oui, trop de fan, trop de sms, pas assez de batterie...)

je suis bien, heureux d'être là

bon voila, tout est pret, je refais mon sac, récupere le tel, c'est reparti

la fiesta a donnas (c flou car y a tellement de monde que je suis bousculé de partout)

la fiesta a donnas (c flou car y a tellement de monde que je suis bousculé de partout)

Tor des géants 2014 - CR : one step beyond

Partager cet article

Repost 0
Published by petit_merou - dans Tor des géants 2014
commenter cet article

commentaires

Sophie 13/07/2016 14:29

Superbe récit ! si vous voulez d'avantage d'information n'hésitez pas à cliquer sur ce lien :

http://www.milepakr.com/blog/inspirations/le-tor-des-geants/

Denis 30/11/2015 16:27

Salut,
Je viens de voir ta vidéo sur laquelle on me voit passer le col Alto paso avec toi. Impressionnant l'écart que tu m'a mis après et avant que tu te blesse ! Je tenais surtout à partager ton point de vue sur l'esprit pas très sain à mon goût. Beaucoup d'emballage de cachés aux ravito, des gens qui sont sous anti inflammatoire d'autres qui prennent des voitures pour aller plus vite (et pas que dans les premiers) ... Je n'avais jamais vu une telle attitude sur un trail y compris à l'UTMB.
Je l'ai refait cette année parce que ça reste la plus belle course que je n'ai jamais faite. J'ai été moins choqué par le comportement des coureurs (peut être par habitude) mais m'étant blessé, on m'a aussi proposé des anti inflammatoire que je n'ai pas pris et je me suis posé les mêmes questions que toi.
Pour finir, j''ai suivi un copain sur les 6 jours de France où beaucoup (plus) de coureurs sont dans la recherche du défi et semblent prendre plaisir à faire souffrir leur corps quitte à l'aider un peu avec des médicaments.
A+

Denis

petit_merou 13/12/2015 20:07

hello !
c'est chouette quand des gens qui se reconnaissent me font un petit coucou , merci !

sur l'esprit, non, je n'ai pas eu ce ressenti, au contraire j'ai trouvé qu'il y avait un esprit plus sain qu'à l'utmb par exemple.
j'ai trouvé que les gens étaient la pour la montagne, plus que pour avoir un certificat "je l'ai fait" qu'on peut trouver sur l'utmb. On pouvait plus facilement discuter avec les coureurs.

Sur les emballage je n'ai rien vu de particulier, il me semble qu'il n'y avait pas bcp de papiers par terre. (enfin je ne suis pas sur de comprendre ta phrase "emballage caché au ravito")

en revanche en effet sur l'aspect anti-inflammatoire j'ai été très étonné (décu). comme je le dis dans le blog et la video, j'ai vu pas mal de gens sous anti-inf, et qui assumaient le truc.
Apres je peux pas trop faire la malin car j'en ai pris aussi, mais disons que j'en ai éprouvé de la culpabilité alors que les gens avec qui j'en discutais étaient plutôt décomplexés sur le sujet

pas top déçu pour l’arrêt de la course cette année?

++

petit_merou 19/01/2015 20:17

Salut Jano!
pour le mdp, c'est bon, j'ai tout retrouvé, ouf ! :)

je trouve que c'est une superbe expérience, j'ai bcp aimé: les paysages sont tres beaux, les passages sont techniques (j'aime les cailloux), l'ambiance est top, l'orga est sympa aussi. et pour ne rien gacher on a eu un super bol avec la météo.
j'y retournerais bien en rando, pour voir les coins ou je suis passé de nuit.
J'ai eu bcp de chance de pouvoir être accompagné, c'est un gros plus !!

coté négatif:
je suis tres frustré par le classement, l'impression de ne pas avoir pu défendre mes chances, de ne pas savoir ce que j'aurais pu faire.
je me voyais finir aux alentours des 100, ça m'a grisé pas mal de temps, ça été moralement dur de voir tout le monde me passer devant
bon en effet on ne choisit pas de se blesser, mais si j'avais mieux géré, si je n'avais pas cassé les batons, et si et si et si...
ca, je n'arrive pas à m'y faire

coté médical, en effet je me suis posé pas mal de question: quel est le role du medecin par exemple sur ce type d'épreuve? quel sens ça a de finir sous anti inflammatoire ?

en résumé, un super souvenir teinté de frustration

petit_merou 22/01/2015 20:43

et si... j'ai bien récupéré de nouveaux batons (en fait c pile la ou le CR est en pause)
au ravito de coda, j'ai appelé ma femme pour qu'elle me trouve des batons . ensuite le pbm c'est qu'on se voyait à Niel et qu'elle ne pouvait pas rester tard car y'a de la route pour rentrer à l'hotel. donc ca a été la mission Rush hour 2 pour arriver à temps
j'ai du bien forcer sur la machine (et failli me faire très très mal sur une chute, mais tu en sauras plus dans le CR....)
je pense que ce passage n'a pas fait de bien aux articulations
enfin c'est ce que j'imagine, je ne saurais jamais
(un gros merci à ma femme en passant, car elle n'as pas eu une super semaine de congés)

au final, oui fissure du ménisque. ca ne se répare pas... :((((((
pour le moment je ne sens plus rien, je trottine doucement sur 1h pour voir ce que ça donne
prévision 2015: PTL :) non je vais essayer de faire la montagne hard 30, avec des potes en mode détente.
je passe en mp, ce sera plus facile
++

janolesurfeur 22/01/2015 11:29

Dans les et si...je pense qu'il y en a un qui est très dommage et qui aurait été évitable car je me suis fais la réflexion en regardant ton CR photo/video dans l'ordre.
C'est de ne pas avoir prévu ou cherché à remplacer ton bâton cassé...mais bon, c'est fait.
En tous cas, on retrouve ce plaisir qu'ont les autres concurrents, même les récidivistes avec la famille qui suit sur quelques points accessibles.
Pas facile non plus sur 5-6 jours !!
Comment vas ton genou du coup ? j'ai cru lire "fissure du ménisque" ?
des courses prévues en 2015 ?
A+

janolesurfeur 18/01/2015 15:42

salut,
tu as perdu ton mot de passe sur kikourou mais je n'ai pas perdu le lien vers ton blog.
Très beau retour en tous cas et beaucoup de déception même si tu termines.
J'ai tout suivi en live et j'ai cru à la super perf quand tu es passé dans les 90...mais t'y peu rien si tu te blesses.
En tous cas, après quelques mois, t'en penses quoi de cette course ? tu semblais te poser des questions sur l'intérêt de n'avancer que grâce aux médecins sur la fin de course ?
A bientôt

Présentation

  • : Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • : Trail et nature
  • Contact

Profil

  • petit_merou
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !

Recherche

Catégories