Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 18:43

nous y voila !!

la veille

installation au camping des miages, er repas à st nicolas avec Pierre-Yves pompier militaire, qui dort à la belle étoile (respect)

P7060700.JPG

(miam !!)

au lit à 22h, et & 2h30 le reveil sonne, gogogogo

 

 

le départ

5h, La petite troupe de 200 est la. Il fait bon, la météo s'annonce top.

Tout le monde est entré dans le sas, je suis en 2eme ligne.

P7070704.JPG

j'ai déposé mon sac de ravito pour les Tapes, je suis prêt, je me sens bien.

P7070707.JPG

10 9 8 , plus fort, j'entends rien, 3 2 1 goooooo, on demarre !

c'est parti pour 113km, si tout se passe bien...

 

 

Départ - les toiles (42eme) * j'indique le classement du site de suivi mais ce n'est pas fiable....

temps prévu : 1h50

temps réalisé: 1h33

 

on fait a peine 30 m, le temps de rejoindre l'église (route du baroque, bien jolie) que ça bifurque, et ca grimpe.

Je cale le cardio à 80%.et direct bcp de monde me dépasse, classique, ça démarre toujours trop vite.

je me cale derriere une fille (elle finira 1ere féminine, jai reconnu son tshirt rose).

qqes centaines de metres plus loin, j'entends à coté de moi : "on se connait"!

Je me tourne
Oui ! c'est Vincent ! On s'est croisé sur le beaufortain l an dernier:

on s'était retrouvé à la même table la veille pour la pasta party, et on a fait un long bout du parcours: col du bonhomme -> col joly.

je suis supris qu'il m'ait reconnu, de dos, un an apres : "en fait, je t ai reconnu à ta démarche caractéristique"

???

Je n ai pas le temps d'en savoir plus, il part devant
Je serai bien curieux de savoir ce que ça voulait dire, hummm.

(si tu passes par ici, fais moi signe ! je ne t'ai pas vu sur la liste des finishers, que t'est il arrivé?)

 

P7070721.jpg

(ça va le faire !)

 

 

coté météo, c'est du tout bon, le ciel est clair, on voit bien les alentours, on va se régaler.

bon c pas tout ça, on descend pres du camping, on traverse un cours d'eau, et qui dit cours d'eau, dit ça remonte

bingo !

c'est la première côté: l'impression donnée par le profil se confirme ça monte raide!! Et c'est pas près de finir !

On traverse la route du train à crémaillere (st gervais - le nid d'aigle)

P7070718.jpg

et on redescend sur le ravito.

je fais un petit test de charge en descente: les jambes tournent bien les cuisses sont la aussi

J'arrive au ravito avec 15 min d avance

 P7070723.jpg

 

 

les toiles (42eme) ->  Bionassay (45eme)

 

Temps de course  prévu: 4h

Temps de course réalisé: 3h36


temps intermédiaire prévu  : 2h10

temps intermédiaire réalisé : 2h00

 

 

petit ravito rapide, je mange 3 bricoles, et fais le plein du bidon

et on repart.

poc poc poc poc ??? 

c'est quoi ce truc ?? en fait mon gobelet tape dans les batons (accrochés sur le sac), je devrais pouvoir m'y habituer. on entend le bruit sur les vidéos

P7070728.jpg

(qui c'est qu'est content d'etre la? le strap sur le pouce c'est pour éviter les ampoules avec la dragonnes des batons!  le bandeau, c'est pour pécho de la traileuse ! va falloir se battre y'en a pas bcp)

 

 

 

on attaque la première difficulté du parcours : la montée du prarion, 800md+ sur 6 km.

Pareil ça monte sévère! on dirait les bauges! Mais ici les montagnes sont plus hautes donc les montés durent plus longtemps.

j'avance pas bien vite, mais je suis qd même à 800d+ / heure (calculé sur 100m), c'est dire la pente !!

 


 

Pause technique et ascension finale. Je suis un gars, Emmanuel dossard 34, (on passera une partie de la nuit ensemble, en tout bien tout honneur !!)

La montée ressemble au cap anglais: vert, touffu et raide.

P7070729.jpg

(c clair, c'est la réunion!)

 


Je dépasse un gars qui à des adidas riot orange ( ce détail aura son importance 20h plus tard), un virage et je reste scotché: on est face au glacier ! c'est magnifique!!!

P7070734.jpg
On monte sur la crête, la vue est splendide le ciel est bleu. Ca a vraiment de la gueule !!

P7070738.jpg
 Je me sens bien il fait beau, paysage magique!!!

P7070743.jpg

 

 

(vue de la crête du prarion)

P7070751.jpg

(un petit coucou à la sécurité! merci les gars)

 

 

Gros coup de boost dans la descente!!!

 

P7070755.jpg

(le mont tout pointu, dans le fond à droite, c'est le mont joly... même de loin il fait déja mal aux pattes)

 

Je dépasse des gens et 600m d- plus loin (c'est raide en descente aussi !!), j'arrive à bionassay avec 25 min d'avance sur le planning sans avoir forcé.

P7070759.jpg

(quand llamas pas content, llamas toujours faire ça.... ok, mais vise dans le camel s'il te plait !)

 

 

 

tous les voyants sont au vert, super !

P7070760.jpg

 

 

 

 

 Bionassay (45eme) -> Miage (44eme)

 

Temps de course  prévu: 6h

Temps de course réalisé: 5h26

temps intermédiaire prévu  : 2h00

temps intermédiaire réalisé : 1h50

 

 

le ravito est sous une petite pergola, au soleil, à coté d'un couple de lamas !

ambiance tres sympa, les bénévoles nous encouragent.

je fais le plein d'eau, prends un sandwich jambon cru et un autre au fromage (tome/tomme de savoie) et je repars.

 


 

le paysage est à nouveau superbe !

P7070763

je cours pour ce genre de choses, et là je suis gaté !

P7070766

la montée est tranquille (dans le sens ou j'y vais tranquille, sinon ca monte qd meme bien), avec vue sur la glacier (de miage? de bionassay?)

 


 

une petite descente, on dépasse des randonneurs qui nous applaudissent (merci) et on traverse la passerelle de bionassay (du coup je pense que le glacier est celui du bionnasay....)

 


 

 

P7070776

 

de l'autre coté, ca rémonte, direction le col du tricot.

je me retourne de temps à autre, et je vois Emmanuel (dossard 34) qui est derriere moi. je suis surpris car dans la descente du prarion je pensais avoir fait l'écart, mais il doit monter vite.

ça me donne un petit coup de boost !

 

 

la montée est tres jolie: météo et vue, et on arrive au col. le ravito de miage est en contrebas du col, apres une descente assez raide en lacet.

 

sur une faute de pied, la cheville tourne, mais ouf, pas de dégats. je reprends la descente un peu plus cool.

je pose pour le photographe (http://www.terratrail.fr : photo nette malgré ma vitesse :), bravo Laurent !) et arrive au ravito, sous les vivas des bénévoles: 4 filles qui scandent mon prénom ! et oui, je l'avais écrit sur le dossard, malin !

je vous laisse mon tel ? non? ah bon... quoi, hein, le bandeau? ah non je le garde !

 

 P7070781

j'ai 35 min d'avance, tout se passe vraiment bien !

 

 

 Miage (44eme) - Tré la tête (37eme)

 

Temps de course  prévu: 9h00

Temps de course réalisé: 7h48

temps intermédiaire prévu  : 3h00

temps intermédiaire réalisé : 2h20

 

au ravito, le gars a coté de moi est soumis à un contrôle surprise: il doit déballer tout son sac...

-et moi ?

-non j'en contrôle 1 sur 15, toi c'est bon!

 

youpi, je repars donc.

je me retourne, voici la descente du col du tricot:

P7070788

(le col est au niveau du nuage)

 

pas grand chose a raconter sur cette partie, car tout se passe bien, les payages sont toujours superbes.

 

ah si, un truc "rigolo":

dans la montée, je décide de prendre les batons. je fais 4 5 pas, les bras donnent le tempo et les jambes suivent: bilan le cardio monte en fleche, 85%-87%, not good !!

je ralentis le rythme pour repasser à 80 %. devant moi une randonneuse a vu l'athlete arriver, elle se met sur le coté pour me laisser passer.

en vain: elle marche plus vite que moi avec mes batons...

mouaip, c'est l'échec, je remets les batons dans le sac, repars comme avant en dépassant la randonneuse.

 

une descente, une montée (les premiers du 60 me depassent), je rattrape le dossard 34 (ou m'as tu dépassé ?) et on passe sur un single en balcon. re une montée, je depasse 3-4 personnes et on arrive au ravito de tré la tête.

1h12 d'avance, king of the mountain !

 

 

Tré la tête (37eme) - Contamines (37eme)

 

Temps de course  prévu: 10h00

Temps de course réalisé: 8h56

temps intermédiaire prévu  : 1h00

temps intermédiaire réalisé : 1h08

 

 

la pause est courte: je calcule que je suis en avance p/r au timing, donc p/r au remplissage du camel: 1h d'avance = 700 ml de plus dans le sac.

je choisis donc de ne pas remplir le bidon et repars.

 

la descente est technique au départ, et je manque de tomber en l'expliquant en vidéo....

 


 

            Par la suite la pente est moins raide (et la route est droite), je déroule, dépasse 2 personnes. on commence à arriver dans la vallée, on voit plus de monde, il faut aussi bcp plus chaud

je vois un pont, d'instinct je le traverse, j'aime les ponts !

un gars me crie un truc, je lui fais coucou, "merci merci, c'est sympa"

il continue à crier, je m'arrete, il fait de grands gestes. étonnant, ce doit être une coûtume locale.

intrigé je fais quand même demi tour et m'approche: en fait je me suis trompé de chemin, il ne fallait pas tourner sur le pont.

deeeeeegggg................

je remonte le chemin, retraverse le pont et retombe sur les 2 gars que j'ai dépassés avant.

je suis vert.... j'essaie d'accélérer pour les distancer, mais sur le plat on va à la même vitesse.

 

les 2-3 derniers km sont longs, et je me rends compte qu'il commence à faire bien chaud. (genre 25-27°)

on rentre dans les contamines, mais le ravito n'est pas encore là. je grogne.

 


 

 

finalement la ravito est là, j'ai 1h05 d'avance, bizarre j'ai perdu qqes minutes

 

 

 

 Contamines (37eme) - sommet du mont joly (38eme)

 

Temps de course  prévu: 12h30

Temps de course réalisé: 12h15

temps intermédiaire prévu  : 2h30

temps intermédiaire réalisé : 3h15 (!)

 

 

 

au ravito, je suis enervé. le bidon ne s'ouvre pas assez vite, ça m'enerve. il fait chaud ça m'enerve, le soupe est mega ultra chaude (rip les papilles), ca m'enerve.

 

a part ça on est tres nombreux sur le ravito: ~15 coureurs, bénévoles, supporters et pacer. pacer ? oui, sur le 100k les coureurs peuvent se faire accompagner sur la 2eme partie du parcours. Ce pacer ne porte pas les affaires du coureur, mais court à coté de lui pour l'encourager, belle idée.

 

je regarde ma montre, il est 10h30, le 1er octobre. tiens il fait chaud pour la saison...

??? je regarde à nouveau et boum, en fait la montre a fait un reboot, mais pire, elle a effacé le début du parcours, adieu 10h de courses

de enervé je deviens franchement agacé (ou l'inverse, à confirmer avec le petit robert, pas chapatte, le dico)

dring, le téléphone sonne, c'est V. qui me vient aux nouvelles ! merci à toi, mais je pense que je n'étais pas tres réceptif, désolé....

P7070805

(allo? une pizza reine svp, et 3l de flotte)

 

 

avec du recul, je pense j'ai eu les premiers symptomes de ce qui va m'arriver dans les 2h-4h qui vont suivre.

bon allez je repars

 


  

ca monte direct, et bing, je sens que y'a qqch qui ne va pas. plus de jambes du tout, le mur !

je ne comprends pas bien le pbm.

je continue à avancer, mais ça ne passe pas.

je prends une mesure : 600d+/h , c'est pas si mal, mais coté moral ce n'est pas ça du tout.

 

 

(les symptomes étaient pourtant clairs: bras et jambes couverts de sels, aucune transpiration malgré la chaleur et l'effort, chair de poule en plein cagnard ==> déshydratation. Je n'étais pas assez lucide pour m'en rendre compte. Ca a du commencer dans la descente de Tré la tête

en fait c vraiment con, car s'il y a bien un truc que je prépare et surveille c'est l'hydratation. 2-3 semaines avant la course, j'avais couru dans lyon sous un gros cagnard des familles, j'etais monté à 1L/h vs 730 en temps normal.

J'avais donc en tête l'équation suivante 'il faut chaud, tu bois gros").

mais là, sur la MH, je suis resté scotché sur le bip du polar. le manque d'eau a du attaquer le cerveau (ca va mieux maintenant, merci) et je ne me suis rendu compte de rien. et je n'ai pas bu d'avantage.)

 

      je sors les batons, ca marche mieux qu'à miage: les bras suivent les jambes, et pas l'inverse. le cardio reste tranquille. au final, les batons ca marche quand je suis fatigué, pas avant. A noter !

 


 

tiens le chemin descend, je me dis que j'ai du rater l'intersection 60/100 et que je suis parti sur le 60. cette idée me tente bien. en tout cas si c'est le cas je ne ferais pas 1/2 tour pour reprendre le 100. je commence à réfléchir à l'abandon...

les coups de mou, j'en ai déjà eu, ça va passer ! mais non, ça reste, je n'ai plus de jus. c'est bizarre

 

je rattrape un gars, on fait un bon de chemin ensemble. il ne va pas fort (estomac).

on discute pendant la montée, ca me fait du bien, on s'échange des conseils.

derrière nous, revoila le dossard 34 !

P7070812

(la vue est jolie, mais je n'en profite pas)

 

 

voila finalement l'intersaction 60/100. le gars avec qui je marchais rend son tablier et redescend sur le 60. j'hésite, et me dis de tenter de continuer.

une grosse bosse plus tard, je craque: le sommet est encore loin et je n'ai plus de jus.

le choix est simple: soit je fais 1/2 tour et prend la direction du 60, soit je tente d'aller jusqu'au ravito suivant (les tappes au dela du mont joly) mais dans ce cas, si j'abandonne de l'autre coté, je ne sais pas comment rentrer;

 

P7070815

(ça grimpe fort, suite.....)

 

Je ne sais pas quoi faire...finalement, je m'assois sur une pierre, envoie des sms, passe des coups de fil (V.) et reste là 20 minutes.

les autres coureurs me demandent si tout va bien: heu, bof bof....

mes supporters m'encouragent (sms/tel) et au final je decide de tenter de rejoindre le ravito des tappes.

merci bcp pour vos messages, et merci pour le coup de fil, je pense que j'aurais abandonné sinon !

 

je vois 2 coureurs qui arrivent, je prends leurs pas, et continue l'ascension.

 

apres 15 min de grimpette, ça y est je suis au sommet !! j'ai mis 45 min de plus que prévu.....

quelle galère !

surtout que je n'ai tjs pas compris ce qui m'arrive :o(

P7070816

 

j'ai fait peu de photos malgré le panorama, j'avais la tete dans le guidon...

P7070817 

 

 

sommet du mont joly (38eme)- Les Tappes (35eme)

 

Temps de course  prévu: 13h40

Temps de course réalisé: 13h15

temps intermédiaire prévu  : 1h10

temps intermédiaire réalisé : 1h05 (beau score)


 

je ne reste pas longtemps au sommet, on fait un bout de crete, et pars dans la descente. (1000 d-)

(la crete je la ferai en totalité le lendemain matin pour le retour, sous une pluie de dingue)

P7070819

      (on part a gauche, via un névé)

 

 

le névé: 


 

et surprise, la descente  se passe plutôt bien (1200M/h)! je rattrape le dossard 34 et un gars du jura

un gars qui habite sur le bord de la route a dressé une table et nous prépare un ravito ! verre de coca ! merci ! on discute un coup ! trers sympa

le moral remonte, mais reste quand même bas. on arrive à Les Tappes !

 

 

Les Tappes (35eme) - le bolchu (33eme)

 

Temps de course  prévu: 16h40

Temps de course réalisé: 16h25

temps intermédiaire prévu  : 3h00

temps intermédiaire réalisé : 3h10 (dont 25 min de pause aux Tappes)


 

c'est LE gros ravito, je change de chaussures (mais pas de modèle: moonrace !) je me change (short, chaussette, t-shirt) et balance les trucs qui me servent a rien (le 2eme camel que je portais au cas où le 1er lache.... une polaire, des barres isostar).

en fait on m'annonce qu'il va fait bon et sec cette nuit, je reste donc en short, et laisse la grosse polaire (la mountain hardwear dans le sac d'assistance). 

 

j'entends un gars qui abandonne, il demande comment rentrer: et bien, tu attends qu'une voiture rentre, et tu fais du stop !

gasp ! ca me motive pour ne pas abandonner !!

 

je fais le plein de plein de trucs (eau, soupe, sandwich). je prends mon temps (25 min en tout).

je repars pour l'ascension du col de la fenetre (1000d+), mais sans le bandeau!! je le cherche au ravito, mais un gars me dit qu'il en a vu un sur le parcours dans l'ascension du joly... flute, je n'y retourne pas !

 

tel samson chauve, je repars  !

 

 

ca commence par une descente (300d-) et on attaque la grimpette depuis notre dame de la gorge.

ca se passe tranquillement/doucement, la température fraichit, et comme je bois, je me réhydrate, d'ailleurs je recommence à transpirer.

je m'arrete pour un pissou: urine marron tres foncé ! ok, le verdict est sans appel, jai bien fait une déshydratation. je repense à tous les symptomes (sels, pas de transpi, ...), j'aurais du comprendre, mais je n'étais pas lucide :o(

 

 

 P7070827

(fais pas la gueule, ca va aller de mieux en mieux)

 

 

(n'oubliez pas le guide !)

 

 

 (RIP)
la montée se continue tranquillement, on passe un (mini) névé

 P7070835

 

j'arrive en vue du col de la fenetre, avec le col du bonhomme à coté. j'étais passé par la, l'an dernier sur l'utb, ultra tour du beaufortain

 

 

l'ascension continue et je rattrape 4 personne (enfin, je les rattrape du regard, car ils sont assez loin quand même), et finalement j'atteinds le col en 2h de grimpette (500d+/h), ouf !

ce n'est pas formidable, mais je sens que les jambes reviennent !

on est du coté du beaufortain!

P7070837

 

dans la descente de l'autre coté, je me rends compte que je descends bien, je rattrape les 4 coureurs et on arrive ensemble au ravito du bolchu, il commence à faire frais, le soleil se couche, la nuit arrive.

 

 

j'ai mis 10 min de plus que prévu, mais avec 25 min de pause aux tappes, donc au final, 15 min de moins que prévu (le compte est bon), youpi.

en temps de course, mon avance se reduit: 15 min d'avance....

 

 

 

 

Le bolchu (33eme) - la commanderie (23eme)

 

Temps de course  prévu: 18h45

Temps de course réalisé: 18h51

temps intermédiaire prévu  : 2h05

temps intermédiaire réalisé : 2h25 (dont 17 min de pause au Bolchu)


 

le ravito se passe sous une grosse (tres grosse) tente igloo.

il fait 30° à l'intérieur et 110 % d'humidité.

je décide de rester à l'exterieur: je crains que mes affaires deviennent humides et qu'apres, au moment de repartir, je me caille dehors.

Parmi les 4 coureurs, surprise, se trouve à nouveau le dossard 34 ! tu me suis ou quoi ?

sous la tente, une 5eme coureur n'est pas au mieux, il est allongé sur un lit. je me rends compte que la course commence à laisser des traces.

je fais le plein d'eau, prends 2 sandwichs et m'assoies dehors (sur une chaise)

 

 

un truc me surprend: un des gars fait le plein de son camel, au pif !! en gros il a un sac de poudre, il en verse une partie (je ne pense pas qu'il puisse savoir quelle quantité il a mis) puis il rajoute de l'eau, la aussi sans se soucier de la quantité!

quand je vois que je fais mes dosage super précisement, je me demande si je ne suis pas un peu psychopathe sur le sujet.... ou alors il a un super estomac qui permet de resister à tous les dosages... par contre je comprends mieux comment des coureurs tombent en panne seche sur le parcours. en mettant une quantité au hasard, il se peut que ca ne suffise pas.... enfin bon, chacun sa préparation !

 

 

je vois qu'Emmanuel repart, je prends ses pas

la pause aura duré 17 min (! grosse pause)

il fait presque nuit, je mets la frontale et la goretex.

"le col est à 10 min" nous disent les bénévoles, ok, merci !

 

 

il nous faudra 57min pour l'atteindre...

mais on est 2: j'ai rattrapé Emmanuel, et on discute en avançant.

cool !

 

le col arrive et on se fait la descente assez vite.

il fait noir, la pente est raide, pour se diriger on cherche les poteaux fluorescents avec la fontale...

c'est casse gueule.... (mention spéciale au chemin en devers qui s'est effondré, je me suis accroché aux plantes pour tenir sans glisser)

on avance assez vite, on dépasse qqes coureurs, donc un accompagné par un pacer, son père.

 

et on arrive assez facilement au ravito de la commanderie.

mais j'ai maintenant 5 min de retard sur le timing :o(((( mais je grignotte des places au classement;

 

 

 

 la commanderie (23eme) - le monument (21eme)

 

Temps de course  prévu: 22h45

Temps de course réalisé: 23h13

temps intermédiaire prévu  : 4h00

temps intermédiaire réalisé : 4h22 (dont 15 min de pause à la commanderie)


au ravito l'actuelle premiere féminine se repose, elle n'est pas au top...

soupe, sandwich, et hop on repart

P7080839

(un coup de chapeau aux bénévoles! bravo et merci !)

 

 

dans les premiers hectomètres, je sens que le forme est totallement revenu, j'accélère la cadence et me retrouve tout seul.

j'arrive assez rapidement au point bas (annuit) et traverse une route pour attaquer la derniere grosse montée vers le col de very (900d+)

je croise des bénévoles qui me posent des questions assez bizarres:

- comment ça va?

- comment tu t'appelles?

- quel est ton numéro? le 06 54 xx xx xx, et le tien? heu, je m'egare....

- depuis combien de temps cours-tu?

- qu'as tu mangé au ravito précédent?

 

je suis assez surpris, puis qqes pas plus loin je comprends (il me faut du temps...) : ils veulent vérifier l'état des coureurs avant de les laisser repartir sur la suite du parcours.

je passe le test (j'ai du faire du calcul mental pour le temps de course!) et j'ai le droit de continuer.

uen premiere grimpette mega ultra raide dans un champ à vache (serieux, ca monte severe) mais ouf, on arrive rapidement sur un chemin/route de 4x4.

j'ai la patate !

P7080840

(vous êtes fatigué! non on n'est pas fatigué !)

 

 

bien qu'il fasse nuit, le paysage est joli: on voit toutes les montagnes aux alentours avec des lumieres de ci de la !

je trottine de temps a autre et dépasse un groupe de 3 coureurs (marcheurs pour être exact)

"encore un autre qui nous dépose..."

un autre? il y a donc d'autres gars pas loin, hop hop hop, je pars à leur poursuite !

 

 

je suis dans un état second, je ne ressens plus rien: pas de fatigue, pas de sommeil, je me sens indestructible, j'ai l'impression de pouvoir continuer des heures et des heures comme ça.

c'est une sensation tres grisante !

les difficultés de la course n'ont plus d'emprise sur moi, j'avoue que j'aime bcp être dans cet état :)

 

je rattrape un gars, il a des adidas riot aux pieds ! je l'avais dépassé dans le prarion ! on continue ensemble en discutant, il a la peche aussi!

on rattrape un autre gars, et on le dépasse. on sent que certains morflent....

 

le col n'est plus tres loin, on rate un tournant qui y monte direct, et on continue par la route.

on a du faire 500m de plus je pense (looser !)

finalement on passe un coup de fil au directeur de course qui nous remet sur le droit chemin

 

je connais le coin! je l'ai parcouru dans les 2 sens (en off et sur l'utb)

je pars en courant, le collègue ne suit pas, je suis à nouveau tout seul, direction le col du joly.

P7080842

(c'est un névé ! avec le reflet des balisages au loin: ce n'est pas la grand ourse en fait)

 

c'est detrempé comme dans mes souvenirs, mais peu importe, je trace !

P7080843

(les endorphines ca donne bonne mine) 

 

 

je dépasse encore une personne (facile, il était arreté pour passer un coup de fil)

et j'arrive au ravio du monument !

 

je suis en retard sur le timing: il va falloir que je modifie les parametres du site softrun car je ne vois pas comment je pourrais aller plus vite....

 

j'ai 30 min de retard, ca va être compliqué de finir en 27h, mais comme je dépasse encore des gens, c'est que je dois encore bien courir. tant pis pour le chrono

 

 

le monument (23eme) - retour Mt Joly (18eme)

 

Temps de course  prévu: 24h30

Temps de course réalisé: 25h18 (48min de retard...)

temps intermédiaire prévu  : 1h45

temps intermédiaire réalisé : 2h05 (dont 15 min de pause au monument)

 

3 coureurs sont sous la tente: 2 en bonne forme et un sur le lit, dans le dur. je crois qu'il a abandonné

une bénévole me demande ce que je veux, je parle doucement/lentement, tu... peux...me ..... donner...de l'eau...

 je dois être bien crevé, mais je ne le ressens pas physiquement.

pas contre je me rends compte que le cerveau tourne au ralenti, il faudra être prudent sur la crête. j'avais déja remarqué que je parlais lentement depuis qqes ravitos, mais là c'est flagrant. 

d'ailleurs, on discute, la crête est dangereuse:  d'un coté, c'est 100m de vide, donc méfi !!

je ne m'attarde pas, et repars à l'assault de la derniere difficulté.

plic ploc, je sens 2-3 grouttes. je me retourne : c'est tout bouché en dessous. ouf, suis bien content d'être passé avant ce brouillard/pluie.

"good luck", je pense aux autres coureurs.

j'atteins le mont croche, et me fait rattraper par la puie :o(

P7080844

(frais et dispo !! en tout cas bien plus que dans le mont joly 10h plus tôt....)

je continue sur la crête avec la pluie, le froid et le brouillard. je commence à froid aux mains, et je suis trempé. coté jambes, malgré le short, la température reste correcte.

P7080845

(berk)

 

je me dis qu'il peut bien pleuvoir, je m'en fous, dans 2-3 heures, je suis au chaud au lit, heu, non, en fait je seraisous la tente... ah mais s'il pleut ici, il pleut aussi au camping :o((

je suis en train d'imaginer la tente trempée de flotte, et le sac de couchage aussi...

bon, la tente c'est sympa, mais une chambre en dur, c'est quand même mieux...

     il continue à pleuvoir et à faire froid, mais j'en vois le bout; voici le mont joly.

c'est le chemin du retour !!!

je contourne le mont joly et passe devant uen cabine d'arrivé de télésiege (un cabane en bois)

"heho, ca va ?"

je me retourne: 2 gars sont dans la cabine, ils font le pointage, il me reste 1500d- de descente ....

ca sent l'écurie !!

j'apprendrai plus tard que le parcours par la crête a été detourné pour cause de danger. qqes coureurs sont encore passés derriere moi et puis stop. Voici le message du suivi live :

"Dimanche 5h-10h : La pluie et le vent se mellent pour bloquer les concurrents valeureux du 100...
Nous sommes dans l'obligation d'ouvrir un parcours de replit qui évite le sommet des Aiguilles Croches...
Cela évitera une exposition dangereuse sur le bord des falaises."

 

Retour Mt Joly (18eme) - Arrivée (19eme)

 

Temps de course  prévu: 27h00

Temps de course réalisé: 26h11

temps intermédiaire prévu  : 2h30

temps intermédiaire réalisé : 0h52 (double bang !!)


      je suis au taquet, rien ne peut m'arreter. la pluie, elle, s'arrete. je fonce. (au final, je descends à 1150m/h ! bang)

je passe à la bifurc 60/100, direction l'arrivée !

P7080847

devant moi, un gars, je le rattrape. en fait c'est un pacer : il accompagne un coureur depuis les contamines, mais le coureur a abandonné, il finit donc tout seul. je suis shooté, je pars en accélérant et le laisse sur place.

je sais que la course est finie, je repense au coup dur du mont joly, je suis content d'avoir continué.

(merci à toutes et tous pour vos soutiens !!)

 

un panneau 'st nicolas" 2 km, ca passe tres vite cette descente; les quadris sont la, presque pas de douleu

r.

j'entre dans la village, je m'arrete un instant pour me rhabiller et me faire un beauté, des fois qu'il y ait des photographes voire la TV locale !!

un dernier virage, et c'est la dernière ligne droite: 200m seul, sous la pluie. il n'y a personne (ok on est dimanche matin il est 7h du mat, ca se comprend, mais bon, j'imaginais une foule en délire, voire des filles nues qui scandent mon nom !)

100m, 50m, je fais une derniere video, je leve les bras,

25m, 10m, et finisher !!!!!!

yeeeeeepeeeeeeee

je finis sous les 27h, j'ai rattrapé 1h30 sur la derniere partie (52 min au lieu de 2h30 prevues) !!!

26h11, 19eme au général, 8eme SH !! (5h50 apres le 1er)

 

Apres course et bilan

le stand d'arrivée est surprenant, en fait comme il est 7h du mat, et qu'il pleut, il n'y a pas grand chose (pas à manger je crois, pas de vestaire). un thé m'est proposé, mais sous la pluie c'est pas top.

je demande à un bénévoles de me ramener au parking (1,5km plus loin), un grand merci car à pied ca aurait été galère...

sur le parking, pas de vestaire non plus, donc à poils dans le froid/pluie pour mettre des habits secs.

et direction le camping pour une douche/sieste sous la tente.

cette arrivée est un peu tristoune :o((

(j'y suis repassé l'aprem, c'etait beacoup plus sympa: soleil, du monde, des stands et la tartiflette !!!)

 

 

et le bilan alors ?

 

c'est une grosse satisfaction: temps et classement ! la course s'est bien passée (sauf coup de chaud, j'y reviens apres) et me conforte dans mon approche du trail long: pas de surenchère d'entrainement, mais une derniere phase orientée  gainage et etiremment, pour protéger le coureur. Au final, une vitesse qui ne baisse pas trop pdt la course p/r aux autres participants

je pense pouvoir encore baisser le volume d'entrainement pour faire plus de qualité.

Note: en fait je pourrais voir les choses sous un autre angle: en m'entrainant plus, je ferais de meilleurs perfs. peut etre... mais j'ai trouvé un équilibre (c'est beau !) : je m'entraine suffisamment pour bien figurer en couse, sans tomber dans la boulimie, sans être lassé par la course à pied. je prends le départ de la course avec envie.

de plus ça me laisse de temps à coté pour faire d'autres choses.

 

petites stats au passage

550m/h en monté, sur la 2eme partie de parcours, donc disons 600-650 sur la course

910m/h en descente, sur la 2eme partie du parcours, donc 1000 sur la course (1150m/h dans la derniere descente !!! alors que sur le beaufortain la derniere descente a été fait à 730m/h, quelle claque !!!)

68 % fcm en moyenne (c'est bas !), donc 70-75 % en tout ; tres bien !

 

 

coté course/organisation, wahoo: les paysages étaient superbes (surtout les 30-40 premiers km), sur la fin j'en ai moins profité; même si la montée au col de la fenetre est sympa ! l'organisation est de qualité, balisage, ravitos, bénévoles (un bémol sur l'arrivée, mais bon pluie + 7h du mat, ça explique ).

l'ambiance est elle aussi sympa: on est peu de coureurs (200), j'aime bien ce format, on peut discuter avec les coureurs et les bénévoles !

 

 

coté supporter, un gros bigup ! vous vous reconnaitrez (si vous lisez ce blog)

et V, bizatoi !

 

coté matos: j'ai à nouveau noyé le portable !!! le polar a sauté (je n'ai que contamines -> fin), sinon, le reste a tenu (mention spéciale à la vest gore tex !)

 

 

le gros point noir a été ce coup de chaud ! j'estime avoir de l'expérience maintenant, je prépare mes courses avec attention (temps de passage, ravito, etc) et pourtant, quelle erreur ! je me suis fait avoir comme un "débutant". 

pendant la préparation, j'avais fait des tests en courant pas temps tres chaud, et j'avais su m'adapter. je pense que la différence était qu'à l'entrainement il faisait chaud des le depart, donc j'ai pu intégré ce fait. pendnat la course, le chaud est arrivé d'un coup, je n'ai pas su m'en rendre compte et changer de tactique.

je vais devoir trouver un truc pour ne pas me faire prendre une 2eme fois....

 

 

voila, je crois que j'ai fait le tour. j'imagine que je reprendrai certains passages en relisant, mais dans l'ensemble j'ai fini (et puis ca fait presque 1 mois que je suis dessus, ça lasse....)

 

ciao

++

 

rdv en ... ??

 

 

polar-montaghard113_120704.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by petit_merou - dans courses
commenter cet article

commentaires

Alex 26/01/2013 18:29

Je viens de tomber sur ton récit qui est tout simplement génial.
Après l'avoir lu je me suis dis vivement début juillet.
Merci.
Seras tu présent cette année?
Alex

petit_merou 26/01/2013 19:22



hello !


et bien un grand merci ! ton commentaire me fait plaisir ! ;)


c'est une course tres jolie (et exigeante), où on se fait plaisir. l'état d'esprit est tres chouette.


cette année, non, je n'y serai pas, ca ferait trop de gros formats pour moi pour 2013 (utmb, si tout se passe bien)


++


petit_merou



Présentation

  • : Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • : Trail et nature
  • Contact

Profil

  • petit_merou
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !

Recherche

Catégories