Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 19:16

PARTIE 12 :Roche plate -> 2 Bras  ( 125km, 32h11)

(point 27 à 37)

je pars donc avec un groupe de 4, ils donneront le rythme, car moi je ne sais pas trop ou j'en suis apres le dodo.

on fait 100m et on entend une musique, et des gens qui s'amusent (peut etre, mais je ne veux pas denoncer, qu'il y avait même du rhum charette dans l'histoire). bref, on croise l'équipe de bénévole qui se repose pdt que l'autre moitié est aux stands. ils se relaieront pendant toute la course (chapeau ! )

On continue la montée, un des gars s'arrete, on continue à 3 + moi. 

 

on arrive à un passage un peu étroit, avec une main courante, et on redescend. le gars en tête galope bien, je lache un peu et revient petit à petit. Je suis rassuré sur mon état: je me sens bien, frais, et je retrouve mon rythme. 2 gars stoppent pour une pause technique et je me retrouve seul avec la fille du groupe (Stéphanie B.  44h44, dans le top 10 femme, bravo)

On continue ensemble, je tiens le coup et propose même de prendre un relai. pas de réponse, bon je reste derriere, tant mieux elle me donne un rythme tres soutenu.

on prend une courte montée, mais tres seche, en escalier et on arrive au ravito de Ilets aux orangers en 320eme position.(115km, 29h45)

j'étais en 292 avant de dormir, super, j'ai pas perdu grand chose.

Je prends deux verres de soupe, un sandwhich et je repars tout seul. 

 

c'est beau un trail la nuit, mais les photos ne sont pas terribles, j'en prends qqunes quand même.

PA150290

 

      le chemin est assez étroit, entre une paroie abrupte, et un cours d'eau en contre bas, faut pas se louper.

PA150291

 

apres une grosse descente avec pour seul compagnon un tuyau noir (!) et j'arrive à une passerelle au dessus de la rivière à galets.

PA150293

 

je vois des lampes au loins devant et au dessus de moi, je garde un ryhtme soutenu (tout est relatif....) j'en dépasse un bon nombre de coureurs, le moral est au beau fixe.

le noir commence à s'estomper, la nuit se termine, le jour se lève. le soleil est au dessus de la montagne et pourtant il fait encore tres sombre, cela m'etonne beaucoup. bizarre quand meme l'hemisphere sud... je continue un peu et le soleil est descendu derriere la montagne !! ouuups, ce n'est pas le soleil, c'est la lune que j'ai vue....

ok, je ne suis pas aussi frais que je le pensais, le ravito de 2 bras me fera du bien :))

PA150301

voila,  j'en ai fini avec Mafate. je n'ai rien vu du cirque

PA150300.JPG

je fais une vidéo ! et oui je fais ce que je veux

 

reste 10h ? bravo c pile poils ce que je vais faire, belle estimation.

je vois le ravito au loin, on traverse 2 3 fois la rivière à gué, faut pas dérapper.

PA150302

un gars derrière moi, passe à 200 à l'heure !! je suis étonné car il va vraiment tres vite, et, en toute modestie, c'est le premier gars qui me depasse depuis au moins 24h ! 

un gars de l'orga me dira qu'en fait il fait la mascareigne, et qu'il est en tête ! ok, je comprends mieux :o)

bon allez, une photo officelle, avec un petit coeur pour qui de droit !

07_11362285_lite.JPG

et j'arrive au ravito de 2 bras, en 296 places !

24 places gagnées en 2h00 depuis Ilets aux oranger, belle perf !

PA150307

PARTIE 13 :2  Bras -> Possession  ( 141km, 36h47)

(point 37 -> 41)

brrrr la partie 13, est ce que ca va me porter malheur? ....

je rentre dans le ravito et bingo, je suis sous la barre des 300 ! ça c'est chouette, j'ai du gagner 20 places, youpi.

je change de chaussure, adieu les rockridge qui m'ont fait des ampoules (deg) et boujour les trabucco. je garde le short, et le tshirt. je refais mon sac, je mange. Ce ravito durera 30min.

a coté de moi se trouve une fille de l'organisation (Christine?) qui prend son petit dej, et on discute ensemble. elle fait du ski de bosses (pas à la réunion) mais elle s'est fait mal au genou, donc la c'est repos.

si tu passes par ce blog, je te fais un coucou, c'était sympa de discuter, de penser à autre chose que la course !

 

bon me revoila prêt, je suis habillé et j'ai mangé, on peut donc y aller !

je pointe à la sortie du ravito, je suis 286, j'ai gagné 10 places (!), on se fait tous des coucous, il y a bien 10 bénévoles, vous êtes geniaux et je repars pour un gros morceau : la montée vers ? je ne me souviens plus du nom :) ah si dos d'ane.

on retraverse la rivière, avec une corde cette fois.

 

PA150309

 

et boum, ça grimpe ! et pas qu'un peu. en plus le soleil s'est levé: des qu'on est plus à l'ombre on sent que ça tape.

Moralement, je suis bien. même s'il reste encore un paquet d'heure pour finir, je suis tres confiant. la difficulté ne me pose plus de problème, je suis presque dans un état second (la fatigue aide aussi....)

 

 

la montée se passe bien, bien qu'elle dure plus longtemps que prévue. je dépasse des coureurs c'est formidable !

et je découvre de nouveaux obstacles

 

 

 

rien ne semble pouvoir m'arreter ! les voyants sont au vert !

au detout d'un virage, un photographe est la, il prend la photo par suprise, zut, j'ai le bandeau, les fesses à moitié à l'air, je ne ressemble à rien.

je m'arrete, redescends, enleve le bandeau et me fais une beauté. "vas y tu peux en refaire une?"

et oui, je defends mon droit à (une belle) image

 

Avant: pas top

09_11373334_lite.JPG

Apres: ah oui, c'est mieux

10_11373335_lite.JPG

 

finalement je finis la grimpette, m'arrete pour mettre les lunettes de soleil et la creme solaire et je repars sur le goudron. le soleil tape fort, bien qu'il soit encore tôt (8h30?)

PA150316 le bandeau restera degueu même apres une machine...

 

 

la partie suivant est en descente, je relance plutot fort.

la pente devient raide à travers une forêt de bambous. j'entends des gens derriere moi, et sans raison (enfin si: ne pas me faire depasser) j'accélere encore alors que le terrain est difficile. Ce sont des coureurs de la mascareigne, ils me depassent.

bizarrement, je n'arrive pas à me raisonner, je suis sous les 300 et finalement, je vois que je peux passer sous les 200, ça aurait de la gueule. je fais moins attention à me preserver, les passages en cailloux/rochers sont passés comme si de rien n'était

je continue mon parcours, et arrive au ravito de Dos D'ane (?),  (130 km, 34h50) on voit la possession en bas

PA150318-copie-1

 

je suis ~264eme, encore 20 places de gagnées en 2h, la ligne du top200 se rapproche! ben en fait ce sera mon meilleur classement officiel...

 

je prends à boire, il fait tres chaud, et repars en galop, je depasse des coureurs. une descente, des caillasses, j'entends des gens, je commence à avoir peur qu'un gars de la diagonale me depasse, c'est complétement con !!

j'accélère encore! je suis grisé, je vois les autres qui ont l'air fatigué, et moi je peux galoper, le top 200 devient THE objectif, je perds la boule....

 

 

sur un passage casse gueule, je ne fais pas trop gaffe, je ressens une douleur dans le genou gauche (face interne) en flexion, ouch !!! genre une décharge électrique.

plus question de courir, je ne peux pas plier le genou gauche, j'avance en marchant, en boitant.

j'essaie de trouver un bout de bois pour m'en servir de baton, mais je ne vois rien qui fasse l'affaire. des gens me doublent, me demandent si ça va. 

 

voila une descente, je tente de trottiner, impossible, la douleur m'empeche de plier ce genou.

 

 

la descente dure une eternité, plein de gens me dépassent. je me pose mille questions, et j'arrive qd même à la possession, au ravito.

 

PARTIE 14 :Possession -> Grande Chaloupe  ( 146 km, 38h46)

(point  41 ->42,5)

 

il y a une super ambiance au ravito, ca detonne p/r à mon coup de déprime et à la douleur dans le genou.

je demande mon classement, 269 !

ça alors!! j'étais passé en 264 à dos d'ane, j'ai dépassé qqes bonhommes avant que le genou lache, et d'autres m'ont dépassé alors.

ben finalement je ne me debrouille pas si mal que ça! 

 

finalement, ce tout petit truc (savoir mon classement) a complétement changé ma vision du problème.

je me sens à nouveau bien, le coup de déprime est passé ! le mental c'est vraiment bizarre, ça ne tient à pas grand chose....


bon, hop, je dirige vers le stand médical, option kiné(es) !! j'aime bien l'idée que les filles vont me tripoter le genou (en tout bien tout honneur, hein !!)

- hello, je me suis fait mal au genou, je ne peux plus le plier

- hello beau jeune homme (hum, le texte est de mémoire), vous avez fait quoi?

- heu 141 km dans la brousse, :)

- :) ok, et ?

- ben rien de particulier, c'est à force de courir

- vous voulez abandonner ?

- ah mais non, no way !!!! 

une des filles se retourne vers celle qui m'a posé la question: "il a l'air en pleine forme!"

je reponds: à part le genou, ça va tres bien, pouvez vous me faire un truc pour que j'ai moins mal, pour que la jambe reste tendue?

- bon ça marche on va vous faire un strapping


elles regardent le genou, appuient sur certains os et muscles mais je ne ressens pas de douleurs particulieres.

elles discutent entre elles:

- on lui fait quoi comme strapping?

- et bien on peut lui faire celui qu'on a fait au gars d'avant?

- ah bon c'est le même probleme ?

- je ne sais pas, mais je ne connais que ce strapping


elles reviennent vers moi, j'enleve le manchon de cuisse et le booster.

je m'installe sur le lit de camp et elles le strapping

 - oh, vous ne vous êtes pas rasé les jambes?

 - ah non

 - ah.... bon, vous auriez du.... mais bon la c'est pas grave car on n'enleve rien. la prochaine fois vous saurez

 - ok, merci

 

 les filles me mettent un strapping pour me maintenir la rotule (??)

 d'apres ce que j'ai compris, c'est le seul strap qu'elles savent faire. moi j'y connais rien.

 voila, c'est fait

 je me releve et..... rien, ça me fait toujours aussi mal, et je n'ai pas l'impression que ca tienne le genou.

PA150319 c'est mimi !

 

 

 j'ai du faire une grimace, car elles me disent:

 -au raviro de colorado (dans 15km et 4h30) y'a le king du strapping, il saura quoi faire

 - merci les filles, bonne continuation !

 - merci vous d'être aussi beau (de mémoire, mais la fatigue peut avoir altéré mes souvenirs)

 

 je me dirige vers le stand d'eau ou je bois une grosse quantité d'eau, il est 11h, en bord de mer, le soleil tape fort!!! 30-35°.

 je mange un coup et repars vers le chemin des anglais (une tuerie)

 

 

 on passe en bord de route, je boite toujours, mais comme c'est plat je me débrouille pas si mal.

 

 et arrive le chemin des anglais, c'est assez difficile à decrire. ce sont des dalles de basalte (?) posées les une à coté des autres. ça a du être bien mis à une époque, mais la ce n'est pas tres plat....

 

 


 ça commence en montant, il faut marcher de dalle en dalle, en faisant parfois de grands pas pour atteindre la suivante. malgé la jambe raide, j'arrive à monter correctement. largement moins vite que si je n'avais pas le pbm au genou, mais c'est quand même une allure raisonnable, d'ailleurs je dépasse des gens (moral +10).

PA150327.JPG c'est joli mais casse patte !



 j'entends un coucou derriere moi, je me retourne, c'est Francis ! (1er VH3, il m'avait preté son tel dans le cap anglais) 

 salut, comment tu vas ?

on se raconte nos courses, nos impressions et tout ca

il est 1er VH3, il est motivé à fond ! on avance en discutant, j'oublie le genou

passage tres sympa !

on finit la montée, et on attaque donc...... la descente !

aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie

là le genou dit non ! je dis à Francis que je ne peux pas suivre, on se souhaite bon courage et il repart devant

(moral -5)

je commence alors la partie que je qualifierais de "partie la plus dure de ma course", ça durera 1h-1h30, je gémirai à chaque pas sur la jambe gauche.


 

finalement j'arrive au ravito de grande chaloupe, j'ai fait 5km en 2h.....

je demande mon classement: 269 ! comme à la posséssion !!! je n'ai perdu aucune place (moral +50)

 

je change mon tshirt et je mets celui de la course (l'organisation a demandé de commencer ou finir avec ce t shirt).

un petit garçon me prend en photo. et je repars.

PA150329 lite

il ne reste plus qu'une (grosse) montée et une (technique) descente et on est arrivé !!!

miam !!!

PARTIE 14 : Grande Chaloupe -> Colorado ( 156km, 41h30)

(point  42,5 -> )

en mode warrior je commence la montée.

le chemin ressemble au chemin des anglais, mais en plus facile.

PA150331.JPG (plus facile, c'est vite dit)

 

je regarde juste à 1 m devant moi, le caillou suivant, où poser le pied, comment faire le prochain pas.

 

 

 

on arrive sur une partie en goudron, mais ça continue à grimper.

je reste concentré mais je commence à être moins lucide, je somnole à moitié. en fait je suis parti depuis 38h, j'ai dormi 30 min, j'ai sommeil, je suis fatigué, je divague, je commence à légérement zigzaguer sur la route.

je prends mon bidon d'eau (et pas celui avec la poudre à l'orange, ouf !!) et m'en verse sur la tête, elle coule partout, c'est pas top, mais l'opération a réussi, ça m'a reveillé.

à coté de moi il y une participante de la mascareigne, elle a un bon rythme, je la suis en faisant le vide dans ma tête. on discute un peu, elle est en mode "tête vide" également, et veut en finir au plus vite.

on va prendre 1 ou 2 relais pdt la fin de la montée, mais on ne discutera plus.

 

un panneau nous indique "la fenêtre", un des passages de la course. la route en goudron laisse place à un chemin de terre, toujours en montée, glissant, avec des racines d'arbres.

 

je glisse, je dois me rattraper avec un genou ko, je morfle. je me mets sur le coté du sentier, et j'avance en me retenant aux arbres, arbustes, enfin tout ce que je trouve... 

 

PA150338.JPG j'en ai marre....

 

au point "la fenêtre", un controle surprise a lieu et on tourne à gauche pour aller au colorado.

je continue à me tenir aux branches, et aux tronc, en cuinant de temps à autres qd le genou me lance.

PA150339.JPG armageddon !!!

 

mais tout à une fin et je tombe sur un chemin correct, je vois le ravito du colorado en contre bas.

ca sent bon !!!!!!!!!!!!!!!!!

 

je sais qu'apres il reste une grosse descente bien technique, mais, sans vendre la peau de l'ours, ça sent tres tres bon.....

 

j'arrive au ravito, je suis 264eme, j'ai rattrapé 5 places !!!!!!!!!

wooohoooooooooooooo

j'ai une pensé pour les coureurs/ses car en rattrapant des gens avec un genou en moins, je comprends que je ne suis pas si mal lotti que ça, et bcp de monde doit être en perdition.

 

PARTIE 15 : Colorado -> La redoute ( 163 km, 42h54)

(point  42,5 -> fin )

 

  je me dirige vers le stand kine, pour leur demander de me refaire le strapping.

je leur explique le pbm, ils regardent le strap et m'indiquent qu'en effet ça ne correspond pas à la douleur que je ressens.

le boss est la, y une fille aussi, ils vont s'occuper de moi.

 - oh, vous ne vous êtes pas rasé les jambes?

 - ah non

 - ah.... bon, vous auriez du.... vous allez me detester

 - je vais serrer les dents :) (hey ho je ne suis pas une chochotte)

 

 il prends un strap, et le tire, criiaaachhh

 salo.........

 oh put.... de bor... de me....

 une douleur sans nom !!!!

 ça fait un mal de chien mais au moins c'est fait

 enfin c'est fait, c'est vite dit, je regarde le strap, il l'a tiré de 4cm, il en reste 15, et il y a 2 straps.....

 j'ai 4cm de cuisse épilée, c'est du plus bel effet, sexy runner !!

 

 le gars me regarde

 - maintenant vous savez la prochaine fois vous saurez :), bon allez y'a encore ç faire

 la haine se lit dans mes yeux, mais je lui dis ok

 la fille me regarde d'un air complice, elle sait ce qui m'attend

 

 l'horreur !!!!!

 au final, j'ai une belle jambe de cycliste ! et le gars refait un strap.

PA150343.JPG

 il le tend a fond, le met différement de l'ancien et me demande de me lever!

 ahoui en effet ca n'a rien a voir ! le genou est tenu, ca fait encore mal, mais le strap va tenir l'articulation !de toute facon l'épilation a anesthesié toute autre sensation de douleur, youpi !

PA150347.JPG

 merci gars ! je ne pensais pas ce que j'ai dit sur ta mère, c'était sous le coup de l'émotion. je me tourne vers la fille, je ne pensais pas ce que j'ai dit sur tes prétendues moeurs, c'était sous le coup de la douleur.

 on se quitte bons amis, et en cadeau j'ai droit à un dafalgan (un anti douleur), je suis con j'avais des dolipranes dans le sac j'aurais pu en prendre depuis la possession mais je n'y ai pas pensé !

  je grignotte un truc, je discute avec les bénévoles

 et je repars, regonflé à boc !!

 

 je fais qqes pas et m'arrete pour regarder la vue, un couple est la aussi, ils proposent de me prendre en photos

 merci !!!

 on voit saint denis en bas, on y est presque !!!

 PA150351.JPG la bas, tout en bas!!

 au final entre le kiné et les discussions à gauche à droite, je suis reste 15-20 min au ravito!

 

 la descente est en effet assez technique:

 glissante avec des racines au depart (je m'arroche aux branches et troncs) mais des rochers viennent remplacer les arbres. je descends sur une jambes, ça ne va pas tres vite, mais c'est efficace.

 la jambe droite compense tout, sans rechigner, merci jambe droite.

 

 je sens la joie de finir monter en moi !

 je croise 2 randonneurs dans l'autre sens, il me disent "courage, il reste 35 min environ"

 je regarde ma montre 16h25, je calcule "si je me demerde bien je peux terminer sous 17h (43h)", wahoooo

 go go go

 le strap + le defalgan + le moral à +10000 => j'arrive de nouveau à trottiner

 

 mercredi, la veille du départ, j'avais fait une mini rando sur ce chemin. j'étais parti du stade et j'avais remonté le sentier à l'envers. à l'endroit ou j'avais fait 1/2 tour, j'avais accroché une rubalisé en rond.

 et la, ce samedi, 16h30, je tombe sur la rubalise, c'est fait! bientot la quille !

PA150355.JPG

       je sors mon appareil photo, je passe un message à V. sans qui rien de ce qui c'est passé ces 3 derniers jours n'aurait pu être possible, merci, merci à toi !! je sens les larmes monter, et eteins la vidéo avant, j'ai ma dignité :p

 c'est la derniere descnete, je vois le stade en bas.

 ca y est je suis en bas de la pente, il reste 500m et on arrive au stade !

 c'est fini, j'ai fini, j'ai réussi!

 je prends une video, des photos, puis une autre vidéo, j'accélere encore, je depasse 1 ou 2 coureurs

 

 je passe devant le public qui attend devant le stade, ils m'applaudissent, je les applaudis

 les larmes commencent à monter à nouveau

 l'émotion est la, intense

 

 je rentre dans le stade

 je refais une vidéo pour V. les larmes montent à nouveau.

 et ca y est, la ligne d'arrivé est devant moi, à 50 m, je sors l'appareil photo et mitraille

 je suis tout seul, il n'y a plus de coureurs à coté de moi, je prends mon temps, je savoure l'instant.

12_11354318_lite.JPG

 en fait entre la fin de le descente et la ligne d'arrivé, il se passera 2-3 min, je voudrais que la course continue, pour que je puisse profiter de ce moment unique où je sais que j'ai fini, je pourrais continuer tellement je suis content, mais il reste 10m, 5m, et voila ! c'est fini ! 42h54, 273eme, 111 SH!

PA150362.JPG

 je me sens tout bête, j'ai couru 42h54, et en 3min tout s'arrete, c'est trop court ! je voudrais continuer!

 je sens un vide, je suis hébété.

 je prends la médaille et le tshirt du finisher, mais je ne réalise pas trop.

 

 un gars s'approche de moi "bravo, félicitations !!!!, je te prends en photo?", il a vu mon appareil, je lui donne, mets le tshirt et la médaille. il me prend en photo et je repars, perdu, les yeux dans le vague.

 PA150369_lite.JPG

 au milieu du stade, je suis toujours un peu perdu, je ne sais pas quoi faire, ça fait 43h que je trotinne, où je ne pensais qu'à ça, finir, et là, j'ai fini. j'ai l'esprit vide, les yeux dans le vague.

 

 ce sentiment dure qqes minutes, et je retrouve un peu de lucidité. je suis venu tout seul à la réunion, j'ai envie de partager ce moment, je pense à V, ma famille, mes amis, toutes celles et ceux qui m'ont encouragé et suivi pendant toute la course! 

  je pense à ce que je viens de faire, je réalise enfin. je suis finisher de la diagonale des fous !

 

 

tableau-GRR_3.JPG

 

grr2011_polar3.JPG

Partager cet article

Repost 0
Published by petit_merou - dans Grand Raid 2011
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • Vous reprendrez bien un peu de denivelé?
  • : Trail et nature
  • Contact

Profil

  • petit_merou
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !
  • course sur route depuis 2001 (1h28 au semi, 3h10 au marathon), et depuis 2008 je suis passé aux courses natures !

Recherche

Catégories